Drawing Room 016 / Daubanes et Dezeuze

14 septembre 2016 au 18 septembre 2016

Artistes exposés à la Panacée : Nicolas Daubanes et Daniel Dezeuze

"La vie Amoureuses des plantes" de Daniel Dezeuze : Cette série se lit plutôt comme une explosion gestuelle de la part de l'artiste. Il utilise la nature et son bouillonnement fécond pour parvenir, non pas à une description naturaliste mais pour essayer de trouver l'essence des végétaux et des animaux. Des approches en apparence confuses se servent des entrelacs du dessin pour mieux brouiller la vision du spectateur. Réalisées prestement, ces ouvres gardent en elles la force du travail de l'inconscient et des techniques traditionnelles réajustées pour son projet.

Dessins à la limaille de fer de Nicolas Daubanes : Le motif choisi doit être, dans un premier temps, découpé dans une feuille « magnétique » puis disposé sur une plaque de métal ; ce n’est qu’après le dépôt d’une feuille de papier blanc sur le dessin en « découpe » dans la feuille « magnétique », que l’on peut répartir la limaille. Cette « poudre » vient alors se plaquer uniquement sur les surfaces de papier en relation avec les parties magnétisées. Une fois mis à la verticale, le spectateur ne perçoit qu’une surface de papier sur laquelle un nuage de poussière ferreuse vient dessiner un tracé, une forme. Ce nuage peut être plus ou moins épais, plus ou moins épars suivant le mode d’application. Le dessin est par nature éphémère, comme si le motif représenté ne devait être visible qu’un temps donné. Toutefois tant que l’aimant reste proche de la poudre de fer, le dessin perdure.

Drawing Room 016

communiqué de presse