Né à Lunel (Hérault) en 1938, fils et petit-fils de pêcheur, décédé le 17 octobre 1998, Jean Azémard a fait ses études à l'École des Beaux-Arts de Montpellier de 1957 à 1960 et à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1961 et 1962. Après des années d'enseignement à l'École d'architecture de Montpellier, il exerça comme professeur à l'École des Beaux-Arts de Nîmes de 1972 à 1996.

Avec les artistes de Montpellier, Nîmes (et Nice) qui formeront le groupe Supports/Surfaces, il participe à l'effervescence critique de la fin des années 1960 : invité par Jacques Lepage, André-Pierre Arnal et Claude Viallat, il participe au Festival des arts plastiques de la côte d'Azur, fin 1967 ; à l'exposition de la galerie La Gerbe, au début 1968, à Montpellier ; et crée, avec Tjeerd Alkema, Vincent Bioulès et Alain Clément le Groupe ABC Production qui sera présent dans les rues de Montpellier (100 artistes dans la ville, en 1969) puis de Coaraze (au Nord de Nice en 1970).

Les années qui suivent le reflux de la lutte révolutionnaire, après 1970, seront celles d'une distance avec les arts plastiques : il se consacre alors à la photographie, à la musique (« la Fanfare bolchevique ») et à l'architecture qui lui semblent mieux répondre à ses engagements politiques. Habitant la « cabane » familiale au bord de l'Étang de l'Or (Mauguio), il en fait un modèle d'utopie à la fois pour l'auto-construction et pour l'affirmation d'un espace commun, mettant en avant la démarche de leurs constructeurs : précarité des matériaux, économie des moyens, adaptation au milieu, esthétique sans ostentation, par détournement des fonctions des objets rendus à leurs qualités premières de formes ou de couleurs, dimension expérimentale d'un bâti sans cesse en devenir. Qualités qui seront pour une part aussi celles de son travail d'artiste.

 

René PONS
Extrait du texte Le je-ne-sais-quoi

Comme l’oeuvre de Jean Azémard fut une errance inventive, mon propos fragmentaire prendra des chemins de traverse. L’attitude de Jean Azémard toute sa vie a été celle d’un homme qui ne cherche pas à faire carrière et qui se moque de la pompe. Je ne puis donc moi-même, ici, que me promener sans manières à travers une oeuvre qui fut multiple et se déploya non seulement dans la peinture et la sculpture, mais aussi dans l’architecture, une architecture marginale, à contre-courant de l’ostentation monumentale et de la dépense, une architecture précaire, astucieuse, économique, légère et parfaitement respectueuse de l’environnement. Ce n’est pas un hasard si, en 1976 ou 1977 — je ne m’en souviens plus exactement, mais peu importe —, il organisa, avec l’Ecole des Beaux-Arts de Nîmes, un séminaire autour de l’auto-construction et milita contre la destruction du Bourdigou, village de pêcheurs en roseaux, depuis laminé par un tourisme amateur de luxe, de clinquant et d’hygiène de façade. Je crois que lorsqu’on parle de l’artiste Jean Azémard, on ne se penche pas assez sur son travail discret de bâtisseur et pourtant c’est, à mes yeux, un jalon indispensable à la compréhension d’une oeuvre qui se caractérise par la cohérence parfaite entre peinture, sculpture et architecture.

 

I+I Télécharger Le je-ne-sais-quoi de René PONS.

Toute reproduction totale ou partielle est interdite sans l'accord de l'auteur. 

 

RETROSPECTIVES

 

2015

 "2D/3D", Galerie AL/MA, Montpellier

 

2014

Galerie AL/MA et FRAC Languedoc-Roussillon, Montpellier

 

1999

Musée d’art moderne de Collioure. Catalogue, textes de Muriel Lepage et Jacques Durand

 

EXPOSITIONS PERSONNELLES

 

1996

Espace Aldébaran création contemporaine, Baillargues. Catalogue, texte de Bernard Salignon

 

1992

Galerie des Arènes, Nîmes. Catalogue, textes de Muriel Lepage et Jacques Durand

 

1986

Galerie Thérèse Roussel, Perpignan

 

1985

Galerie Noëlla Gest. Catalogue, texte d’Helga Muth

 

1970

Galerie Haffner, Montpellier

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

 

1997

Galerie Beau Lézard, Sète

 

1996

"Curiosités du monde", Baillargues

 

1994

"Création contemporaine en Languedoc", Musée Fabre, Montpellier (catalogue)

 

1990

FIAC, Galerie Wentzel, Paris

 

1989

FIAC, Petit salon, Galerie Jean Fournier, Paris

 

1988

Galerie Carreton-Laune, Nîmes

 

1986

Art Basel, Galerie Noëlla Gest et Galerie Wentzel, Bâle

 

1985

Art Basel, Galerie Noëlla Gest, Bâle

"Estimes", Centre lotois d’art contemporain, Bretenoux et Figeac

"Aquaprim", Galerie des Arènes, Nîmes

 

1983

Köln Art Fair, Galerie Wentzel, Cologne

 

1970

Salon de la Jeune Peinture, Halles Baltard, Paris

ABC Production. Rencontres poétiques, Coaraze

ABC Production. Cent artistes dans la ville, Montpellier

ABC Production, Perpignan

ABC Production. Aux arts Citoyens, Limoges

ABC Production. Environ II, Tours

 

1969

ABC Production : dans un jardin…, Montpellier

ABC Production. Square de l’Esplanade, Montpellier

 

1967

5e Festival des arts plastiques : Musée Picasso, Bastion Saint-André, Antibes Galerie A, Nice